Le kung fu Shaolin, retour au source d’un art martial aux bienfaits importants

pour la santé mais méconnu à cause des médias

Pour les techniques de jambes et les Chinas (clés)

 

Bonjour à toutes et à tous, je vous ai, d’ores et déjà, présenté le rééquilibrage alimentaire ( ICI ) et la stabilisation puis la création gratuite d’un programme sportif réellement adapté à vos besoins ( ICI ). Ce mois-ci, je vais vous parler d’un art martial qui me semble intéressant à pratiquer lorsque vous avez entrepris de vous remettre en forme et en bonne santé.

 

Le Kung Fu est un art martial. Le mot art peut désigner de nombreuses choses. En revanche, le mot « martial » est clair : c’est le combat, la violence. Cependant, il faut savoir qu’il y plusieurs formes ou « styles » de Kung Fu. Je vous en conseillerai deux : le Bagua qui est un style de Kung Fu interne ou doux dont nous reparlerons une autre fois et le Kung Fu Shaolin, qui est du Kung Fu externe ou dur.

 

Déjà, qu’est-ce que cela, interne et externe ? Le Kung Fu interne correspond à des mouvements souvent décrits comme doux, non-violents. Pour avoir pratiqué un an le Bagua, je peux témoigner que ce style est très « doux » oui, mais toujours en lien avec le combat (techniques à deux). En revanche, le Kung Fu externe, tel que le style de Shaolin, est « dur », tourné vers le combat. Quel rapport avec le régime allez-vous me dire ? Décrit comme cela, certes, cela ne vous emballe pas ! Mais reprenons plus en détails avec trois points essentiels qui touchent la santé : respiration, souplesse, force physique. Lorsque vous commencez un régime, comme nous l’avons vu dans un de mes articles précédents (cliquez sur le lien si ce n’est pas encore fait : ICI ), un régime ou rééquilibrage vous met dans un état de faiblesse. Sans parler des régimes bizarres de « X jours »… Etat de faiblesse donc mais aussi perte de force musculaire si vous ne faites pas de sport. Un petit mot hors sujet, le rééquilibrage couplé au sport vous permet de rester en bonne santé tout en maigrissant ! Mais bref, disons que vous avez pris la décision d’un régime et que vous réussissez vos objectifs : félicitations ! Maintenant, comment faire en sorte que votre corps musculairement et au niveau de la santé, soit en bon état de fonctionnement ? Vous devez avoir une bonne alimentation, travailler sur votre respiration et ne pas négliger votre corps.

 

Venons-en au Kung Fu Shaolin, que nous apporte-t-il ? Un travail de renforcement musculaire, un travail du diaphragme (réapprentissage d’une respiration lente et pleine pour faire face au stress par exemple), développement de la souplesse et donc en parallèle de la détente musculaire. Enfin, il y a les techniques de combat pratiqués seul ou à deux et qui s’apparente à un travail de self-défense. N’ayez pas peur, le combat en Kung Fu n’est qu’une option (voici une de mes démonstrations de boxe chinoise Sanda au forum des sports avec l’association France Shaolin. Ici, c’est un échange technique qui permet à chacun de travailler et de voir si vous voulez réellement faire du « vrai » combat, vous pouvez travailler seul vos techniques si votre objectif est d’être mieux dans votre peau et non de devenir un guerrier shaolin !

Reprenons donc en quelques mots, le Kung Fu Shaolin vous apporte :

  • Meilleure respiration

  • Meilleure souplesse

  • Meilleure forme physique

  • En bonus, des techniques de défense pour vous défendre face à la violence de notre monde

 

Maintenant, voyons un petit résumé de l’histoire du kung fu shaolin. C’est un art martial chinois, développé en Chine, suite à l’arrivée d’un moine au VI° siècle. Pourquoi a-t-il crée cet art martial ? En fait, à la base, cet art martial n’en était pas un. A l’arrivé de Bodhidharma au temple, il y découvrit des moines fatigués par manque d’activités physiques. Il créa donc une suite de mouvements pour les réhabiliter physiquement. Ensuite, cet art évolua : les moines étudièrent les animaux et s’en inspirèrent pour développer un style de combat à part entière. En plus, face aux attaques du temple et aux pillages, cet art évolua en véritable technique redoutable de combat mais, toujours dans un esprit de paix et de vitalité. Il évolua dans la reproduction de techniques d’animaux, de mouvements utiles dans la remise en force puis, le renforcement musculaire des moines.

Peu à peu, un art martial se crée et se développe. Ensuite, avec le temps, les pratiques évoluent. Aujourd’hui, le kung fu de Shaolin est codifié et bien encadré par des moines et des écoles satellites. Les cours se déroulent ainsi : échauffement, renforcement musculaire, technique et posture, tao puis retour au calme avec la méditation. Les « Taos » sont des suites de mouvements qui s’assemblent et créent une sorte de chorégraphie. Les Ji Ben Gong sont des techniques courtes qui permettent de mémoriser les mouvements de base et surtout de préparer le corps aux enchaînements plus durs (dur dans le sens de la puissance requise pour réaliser les enchaînements).

Voici un exemple de posture de base et application : 

Concernant la respiration lors du travail, le kung fu permet de contrôler de mieux en mieux sa respiration : la respiration est plus fluide car après chaque technique, vous devez vous recentrer sur vous-même. Chaque école possède bien évidemment sa propre pédagogie mais, pour ma part, mes élèves doivent faire cinq minutes de méditation à la fin de certains cours pour apprendre à se ressourcer sur eux-mêmes (vidéo à venir prochainement sur ma chaîne YouTube).

 

Maintenant, qu’en est-il des techniques d’animaux ? Pourquoi dit-on que les moines Shaolin imitent les animaux ? En effet, oui, des techniques de Shaolin semblent reproduire les techniques d’animaux. Par exemple, la Mante religieuse a un très bon mécanisme de défense : dominée par les adversaires supérieurs en nombre, nous pouvons amener des adversaires au sol en les frappant de la pointe des doigts derrière le genou, dans l’articulation (vidéo à venir prochainement sur ma chaîne YouTube), les techniques inspirées des serpents utilisent la pique aux yeux, etc.

 

Venons-en maintenant au complément d’activité qu’est le kung fu dans la remise en forme et les régimes. Rappelons la base : un régime entraîne une faiblesse physique. Une remise en forme entraîne une faiblesse physique. Et concernant le Kung Fu ? A la base, cet art martial est créé, comme je vous l’ai expliqué, pour permettre la remise en forme des moines Shaolin, affaiblis par l’inactivité. Donc cet art martial, par sa création même, est dédié à la remise en forme. Deuxième point important, l’entraînement traditionnel ne prend pas en compte (selon les écoles), le combat. A Nîmes par exemple, l’école France Shaolin propose un cours dédié au combat sinon, personne ne fait de combat. Cela permet donc à tous de participer sans avoir à affronter le combat.

 

Je vous conseille donc de tester différentes écoles de kung fu et de voir si cela correspond à vos attentes. Un petit conseil cependant, vous n’êtes pas des petits chinois qui, dès leur enfance, font du kung fu toute la journée donc, les positions et techniques doivent être adaptées. Je vous prépare des cours gratuits en ligne sur mon YouTube ( http://www.youtube.com/channel/UC1qdvrAhEk-RZ5Y1Liq-1rg ) où j’explique tout cela. Concernant le Ma Bu par exemple qui ressemble à un squat sumo, vous devez avoir les pieds parallèles. Cependant, votre corps n’étant pas préparé depuis l’enfance à ces positions, vous devrez ouvrir les pieds, tout comme lors du squat quand vous apprenez la position et qu’il est hors de question de vous de réaliser le squat entier pieds parallèles alors que votre corps est incapable de supporter cela ! Votre entraîneur de kung fu doit donc prendre en compte ce point-là.

Ensuite, la différence entre un entraînement de type Shaolin et un entraînement de sport : le kung fu shaolin est un art martial traditionnel. Toute une philosophie encadre donc l’enseignement. Cela veux donc dire aussi l’idée de remise en forme et de découverte de son corps. En travaillant les points vitaux, vous découvrez votre corps. La partie endurance n’est pas très fatigante au contraire d’autres arts martiaux puisque l’accent est mis sur la technique (traditionnel).

Un dernier mot sur l’aspect traditionnel : vous allez devoir porter des tenues typiques de Shaolin si vous êtes dans une école très traditionnelle. C’est le cas pour les personnes du Gard apprenant le Kung Fu Shaolin à Nîmes où l’école est gérée par un moine Shaolin (nous parlons d’école satellite). Vous pouvez remarquer la tenue traditionnelle sur les vidéos ci-jointe comme celle-ci lors d’une démonstration que j’ai faîtes au forum de sport (Nîmes) avec l’association France Shaolin (technique (Tao) au bâton).

 

Concernant les techniques acrobatiques ou « magiques ». Il n’y a en fait rien de magique et, ne vous inquiétez pas, vous ne devrez pas casser des bouts de fer avec votre main ou, faire des ATR sur la tête ( PHOTO ICI SUR TETE). En revanche, peu à peu, vous trouverez les exercices qui vous stimulent et qui vous correspondent, tant au niveau de la respiration que, de la posture. Prenons un exemple, vous travaillez dans un bureau, avachi sur votre ordinateur, vous allez peu à peu réapprendre à vous tenir droit. De plus, les douleurs de dos sans doute réguliers à cause de votre travail passeront peu à peu. Enfin, concernant « l’énergie », n’ayez pas peur, il ne s’agit pas d’entrer dans une secte, loin de la ! En revanche, nous avons tous des points vitaux qui peuvent être douloureux mais aussi, soigner ou détendre notre corps.

Voici l’exemple d’un coup de pied acrobatique :

 

Les arts martiaux chinois, aussi appelés « Wushu », représentent des centaines d’écoles aux styles différents. Le Kung Fu est traditionnellement associé à la réalisation d’une activité à la perfection. C’est pour cela que vous devez faire attention car le kung fu est différent du kung fu shaolin. Lorsque je combats en boxe anglaise (puisque je suis entraîneur), j’utilise des techniques de boxe, mais pour moi, je développe mon Kung Fu. C’est donc véritablement une manière de vivre : certains vont jusqu’à dire qu’ils développent le « Kung Fu de la cuisine, … ». En quelques mots, tout ce qui vient de mes poings est du Kung Fu : vous devez devenir maître de votre corps pour apprendre à être en bonne santé. Pour conclure donc, je vous propose quelques petites vidéos sur ma chaîne YouTube pour vous présenter diverses techniques du Kung Fu Shaolin. Voici déjà quelques postures et techniques pour vous donner un avant-goût : Voici une des postures de base, le Xie Pu avec une explication pour l’application en combat.

 

Voilà, j’espère vous avoir convaincu de l’intérêt de pratiquer ce sport. Pour ma part, j’ai fait 4 ans de Kung Fu Shaolin et 4/5 ans d’autres styles de Kung Fu. La pratique de ce sport m’a permis de me sentir mieux dans mon corps notamment au niveau de la respiration que l’on apprend beaucoup à contrôler.

En revanche, petit bémol : la musculation n’étant que peu pratiquée, vous aurez d’avantage de difficultés à vous muscler (si cela est votre objectif premier). Deuxième point qui n’est pas forcément une critique face à cet enseignement, la lenteur… En effet, vous allez devoir répéter, répéter et encore répéter des enchaînements et techniques de base pour que votre corps s’habitue à ces enchaînements. Le seul moyen d’aller plus vite sera de se muscler en dehors de l’entraînement. Notamment avec des exercices qui ne sont pas travaillé lors du cours :

Le renforcement des mollets par exemple :

 

N'hésitez pas à me contacter si vous ne comprenez pas clairement quelque chose ou, si vous avez besoin de renseignements complémentaires. Si vous essayez cette activité, transmettez-nous votre ressenti.


 

MOTIVEZ-VOUS !!!
 

Sportivement

BHC
 

On en parle ICI sur le forum !

 

Source : http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=1503

 

Évaluer cet élément
(3 Votes)

C'est gratuit

Abonnez-vous pour recevoir des conseils gratuits régulièrement pour vivre vos rêves

captcha

Faire un don

Ce site est entièrement gratuit, merci pour votre soutien



Présentation

Suivez nous sur Facebook

Aller au haut